Votre chat souffre-t-il ? 8 signes permettant de le savoir

Si votre chat souffre, il fera tout pour ne pas se montrer. Dans la nature, il serait fatal pour les chats de montrer des faiblesses, car les prédateurs s’en offusqueraient facilement. Cet instinct rend également difficile pour les chats domestiques de reconnaître quand quelque chose leur fait mal. Les causes de la douleur chez les chats sont nombreuses et variées, leur patte de velours peut avoir été blessée, souffrir de constipation ou d’une obstruction intestinale. Les animaux plus âgés souffrent parfois d’arthrose, qui provoque des problèmes articulaires douloureux. Voici quelques signes indiquant que votre chat souffre.

1. Comportement atypique comme signe avant-coureur

Un chat qui souffre a souvent un comportement étrange. Si votre chat au nez en peau est normalement doux et câlin, il peut devenir agressif, et un chat qui fait confiance à d’autres chats peut devenir anxieux et réticent lorsqu’il souffre. Elle peut se cacher en permanence. Une patte de velours par ailleurs active peut perdre son instinct de jeu et devenir soudainement calme et somnolente.

2. Le manque d’appétit comme symptôme

Si l’appétit de votre animal diminue ou s’il cesse de manger, c’est un signal d’alarme. Votre chat aura probablement mal quand il mangera. Votre animal a peut-être mal aux dents ou une opération dentaire récente lui a fait très mal.

3. Douleur lors des déplacements

Vous pouvez également utiliser des signes subtils pour voir si votre chat a mal lors de ses déplacements. Elle peut être boiteuse d’une seule patte, bouger plus lentement ou ne pas sauter sur le canapé ou le grattoir avec sa facilité habituelle. Un toilettage boiteux et négligé peut également indiquer que votre chat souffre lorsqu’il bouge.

4. Le chat adopte une posture inhabituelle

A cela s’ajoute généralement une posture étrange. Votre chat garde la tête et le cou étrangement baissés ou s’accroupit dans un coin si quelque chose lui fait mal. En outre, les chats qui souffrent ont souvent une expression distraite sur le visage, comme s’ils regardaient l’espace avec leurs yeux. Observez également si votre animal est couché dans une position atypique lorsqu’il dort ou s’assoupit. Les chats se couchent souvent sur le côté du corps qui leur cause de la douleur.

5. Chats en douleur souvent sensibles au touche

Si vous touchez accidentellement votre nez en peluche en le caressant, il ne pourra pas cacher sa douleur. Il peut réagir de manière agressive, en vous sifflant ou en grognant, en vous grattant ou en se retirant avec horreur. Votre chat peut également vous mordre.

6. Son apparence change

Après un certain temps, l’apparence de votre chat changera également en raison de la douleur. Comme le toilettage est difficile, votre chat deviendra progressivement hirsute et terne. Son manque d’appétit peut lui faire perdre du poids. Il est préférable de ne pas le laisser en arriver là et, en cas de doute, d’aller chez le vétérinaire de temps en temps.

7. Fèces et urines incontrôlées

Si votre chat souffre, c’est peut-être qu’il ne fait pas que ses besoins dans les toilettes. Ainsi, si votre chat a un comportement inhabituel lorsqu’il défèque ou urine, cela peut indiquer qu’il souffre.

8. Léchage au niveau d’une suture ou d’un bandage

Si votre chat a une zone bandée, des réactions telles que secouer ou lécher peuvent non seulement indiquer que la suture ou le bandage est bouleversé, mais aussi être le signe d’une douleur inflammatoire.

Qu’il s’agisse d’un comportement ou d’un langage corporel inhabituel, si vous remarquez l’un des signes suivants, ou si vous constatez ne serait-ce qu’un léger changement chez votre chat, emmenez-le chez le vétérinaire par précaution. N’ignorez jamais les signes d’avertissement, car ils peuvent être les symptômes d’une maladie grave. Le vétérinaire peut vérifier ce qui ne va pas avec votre chat. Par exemple, il peut subir une échographie ou une radiographie pour voir s’il y a une obstruction intestinale ou une fracture, etc.

Où acheter des accessoires pour votre animal de compagnie ?
Giaordose du chien : opter pour un traitement naturel