Hyperthyroïdie du chat : comment elle se manifeste ?

Une hyperthyroïdie non détectée chez les chats peut entraîner de graves lésions des organes. Il est donc particulièrement important de reconnaître à temps les symptômes de la maladie. Découvrez ici les signes auxquels vous devez prêter une attention particulière. En cas de symptômes d’hyperthyroïdie chez les chats, le vétérinaire doit être consulté

Comprendre l’hyperthyroïdie chez le chat

Une thyroïde hyperactive chez les chats, également appelée hyperthyroïdie, est généralement due à une masse bénigne dans la glande thyroïde. Ce nœud prend alors en charge la sécrétion de certaines hormones, qui jouent un rôle décisif dans les processus métaboliques. Ils accélèrent le métabolisme, ce qui conduit à l’un des symptômes typiques de l’hyperthyroïdie chez le chat : la perte de poids malgré un appétit accru. Parce que votre animal convertit plus d’énergie, son appétit augmente.

Caractéristiques de l’hyperthyroïdie chez le chat

Vous constaterez généralement une augmentation significative de la quantité d’excréments que votre animal laisse dans sa litière. Pendant cette phase de la maladie, les chats atteints semblent initialement vifs et en bonne santé à l’extérieur, mais cela change à mesure que la maladie progresse et qu’un autre symptôme se manifeste. Malgré l’augmentation de la faim, votre patte de velours perdra du poids lorsque vous souffrirez de cette maladie animale. Si elle n’est pas traitée, l’hyperthyroïdie chez les chats entraîne une émaciation complète.

Reconnaître d’autres symptômes

Au cours de la maladie, d’autres symptômes de la maladie peuvent être reconnus en conséquence, ce qui indique clairement que votre chat domestique est gravement malade. Cela entraîne une augmentation des problèmes gastriques et intestinaux avec des vomissements et des diarrhées. Le rythme cardiaque et la fréquence respiratoire sont sensiblement augmentés, ce qui entraîne une hyperactivité d’une part, mais peut également se manifester sous forme d’agressivité.

Comment identifier avec certitude l’hyperthyroïdie chez le chat ?

Extérieurement, l’hyperthyroïdie chez les chats se reconnaît à une apparence négligée. Le pelage est terne et hirsute, les griffes trop longues car elles repoussent trop vite. Plus la maladie progresse, plus les symptômes deviennent évidents, comme les changements de comportement. Vous auriez dû consulter un vétérinaire il y a longtemps pour faire traiter l’hyperthyroïdie chez les chats. Sinon, la maladie sera mortelle pour votre fidèle compagnon à quatre pattes. D’ailleurs, dans de rares cas, les symptômes peuvent être à l’opposé s’il existe une autre maladie : l’animal boite alors et montre de l’appétit. Ces symptômes rendent le diagnostic de l’hyperthyroïdie chez les chats encore plus difficile pour les vétérinaires.

Giaordose du chien : opter pour un traitement naturel
Contacter un réseau de cabinets vétérinaires en ligne